Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Zédoaire

De Toildepices
Curcuma zedoaria.K II.jpg

Zédoaire - Curcuma zedoaria (Christ.) Rosc.
Colo (Rhiz) ; Cult (Rhiz) ; Med (Rhiz) ; 

Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Epice de la famille du gingembre, le zédoaire est un proche cousin du curcuma. Il est couramment confondu avec le zérumbet (Zingiber zerumbet), je suppose à cause du 'Z' et leur rareté commune…


Le zédoaire se trouve sous forme de tranches fines et grisâtres à brun. Les tranches sont le plus souvent moulue avant usage. Il dégage une agréable odeur musquée, légèrement camphrée qui rappelle le romarin et le gingembre. Il possède aussi du piquant et de l'amertume. Amertume exploitée dans certains bitters suédois comme le Boonekamp ou le Stonsdorfer, mais qui a aussi provoqué sa disparition des tables européennes.


Souvent issu de petite culture et vendu sur les marchés locaux, le zédoaire a des usages proche de ceux du gingembre dans l'Asie du sud-est. En Indonésie, jeunes pousses, feuilles, inflorescences sont utilisés comme légume mais aussi dans les curry. En Thaïlande, c'est les jeunes rhizomes qui servent à aromatiser.


Un autre usage principal du rhizome de zédoaire est la production d'un amidon, le Shoti. Fécule réputé comme très digeste, elle est conseillée aux malades et aux enfants de la même manière que la fécule d'arrow-roots.


Parfois utilisé comme colorant pour la soie, le rhizome est aussi parfois mâché pour lutter contre la mauvaise haleine…


Pratique

En cuisine

Recettes

pas de recettes disponibles

Condiments et Mélanges d'épices

pas de recettes disponibles

Histoire et Ethnologie

Historique

le zédoaire est probablement originaire du nord est de l'Inde. En Chine ancienne, une poudre à base de camphre et de zédoaire était répandu sous le pas des empereur.


Au VIe, les marchand arabes l'introduise dans l'Europe du Moyen-Age. Au sein de laquelle, le zédoaire trouve une place de choix parmi les autres épices fortes.

Au XIIe, Plaetarius le connaît aussi :

On doit choisir la zédoaire domestique qui a couleur jaune et teint les mains comme le safran
Plaetarius

A moins qu'il ne le confonde avec le curcuma...

Pendant plusieurs siècles, le zédoaire eut une place similaire au gingembre. Malgré cette célébrité passée, il a quasiment disparu des étal européen…


Iconographie

Linguistique

Noms et traductions

Zédoaire
Curcuma zedoaria (Christ.) Rosc.


Etymologie

  • Zédoaire : de l'arabe jadwaar [جدوار] et du persan (farsi) zedwaar


Sciences

Botanique

Description

Curcuma zedoaria (Christm.) Roscoe - Famille des Zingibéracées


Vivace érigée, atteignant 1 m à 3 m.

Rhizome ramifié, épais de 2 à 4 cm de diamètre, fibreux, chaire blanchâtre à jaune vif et peau grisâtre. Structure du rhizome similaire au curcuma : un rhizome central, conique sur lequel sont connecté des rhizomes linéaires, ramifiés.

Feuilles oblongues à lancéolées (25 à 75 cm par 7 à 20cm) avec un pétiole de 35 à 60 cm, de couleur vertes avec une bande pourpre de pars et d'autre de la nervure centrale. Inflorescence sur sa propre tige avec des bractées vertes, parfois avec le bord pourpre surmontées de bractées colorées en roses foncé ou pourpre.

Les fleurs discrètes asymétriques , au cœurs des bractées colorées, blanches ou jaunâtres.


La multiplication est principalement réalisée par voie végétative par division du rhizome. Les nouveau plants mettent 2 ans à atteindre leur maturité.


Propriétés médicinales

  • stimulant, tonique
  • apéritif, carminatif, digestive
  • diurétique, cholagogue
  • à en décoction il est bu pour lutter contre le mal de ventre, les indigestion et les refroidissements.
  • antifongique, bactéricide
  • à il est utiliser pour nettoyer les ulcères, plaies et diverses maladies de peaux.
  • anticancéreux à l'étude "Zedoary oil (Ezhu You) inhibits proliferation of AGS cells" [1]

Composition chimique

  • 12% amidon (qui donne une fois extrait le 'shoti starch')

Huile essentielle

1 à 2% huile essentielle

  • a-pinene, d-camphrene, a-camphre, d-borneol, 1.8-cineole, a et b caryophyllene epoxyde, a et b-caryophyllene, b eudesmol, zerumbone
  • germacrone, germacrone-4,5-epoxide,
  • zederone, curzerenone,
  • furanodienone, dehydrocurdione,
  • curcumenol, isocurcumenol, curcumenone,
  • curmanolide A and curmanolide B


Pour aller plus loin

Discussions du Forum


<references />