Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Houblon

De Toildepices
Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

De nos jour, le houblon est surtout connu comme aromatisant de la bière. Mais il n'est apparut que tardivement dans ce breuvage, beaucoup d'autres plantes ont servies à aromatiser la bière : le lierre des murailles (Nepeta glechoma L.), la sauge (Salvia ssp.), le poivre long (Piper longum), les baies de laurier (Laurus nobilis) etc…

>>> Article complet : Epices préhistoriques



Les jets de houblon (les jeunes pousses) ont aussi leurs places en gastronomie : crus en salades, ou bien cuits à la manière des asperges (d'où les noms du houblon : asperge sauvage, de gueux). Quant à elles, les feuilles sont à la base d'un colorant brun qui n'est plus utilisé actuellement.


Pratique

En cuisine

Recettes parfumées
 pas de recettes disponibles

Condiments et Mélanges d'épices
 pas de recettes disponibles

  • Pour conserver le fromage, le protéger des vers et le parfumer, on peut le mettre dans du houblon.



Histoire et Ethnologie

Historique

Le houblon est originaire d'Europe ou d'Asie occidentale.

Il était cultivé par les Grecs et par les Romains mais seulement en tant que plante médicinale et légume. Les jeunes bourgeons étaient consommés comme les asperges.

C'est au contact des " barbares " germains que les Romains découvrirent vraiment la bière et le houblon qui la parfumait, alors que les Égyptiens et les Peuples du Proche Orient la connaissaient depuis des millénaires mais sans aromatisation avec le houblon.

La bière est la boisson alcoolisée la plus ancienne dans l'histoire des peuples, son usage remonte à la préhistoire.

C'est au Moyen Âge que les premières houblonnières européennes sont mentionnées dans un acte de donation du roi Pépin en 768. À cette époque, la culture du houblon commença à être pratiquée par les moines des abbayes productrices de bière (de cervoise pour être exact). C'est certainement grâce aux monastères que le houblon prit le pas sur toutes les autres épices. Sa victoire fut largement due à la réputation qu'il avait de réfréner la sexualité, une obligation pour les moines, propriété qui contrastait singulièrement avec les pouvoirs que l'on attribuait à de nombreuses épices orientales.


Au XIe siècle, Sainte Hildegarde le conseille pour lutter contre la mélancolie.

Au XIIe, Il gagne les brasseries hollandaises. Mais son usage comme aromatisant de la bière mets du temps à s'imposer et pendant longtemps il ne fait pas l'unanimité. Géralde, au XVIIe siècle, signalait qu'il faudrait mieux l'employer pour ses vertus médicinales que pour se rafraîchir…

Croyances, légendes et mythes

  • Au nord de la France, à l'est de l'Angleterre, des cônes de houblon séchés sous l'oreiller, ou en guise d'oreiller, stimulent le sommeil. ( Ainsi, George III, roi d'Angleterre, retrouva le sommeil en 1787)
  • Les Romains croyaient, à tort, que le houblon suçait la sève des arbres qui lui servaient de support et l'appelaient " petit loup ", expression que l'on retrouve dans son nom botanique lupulus. (voir étymologie )
  • En France, il est le symbole de l'injustice car il est capable, paraît-il, d'étouffer son tuteur ! Mais le plus souvent, il symbolise l'opulence (dans les pays producteur de bière en particulier). C'est certainement une allusion à sa vigueur de pousse…

Ethnologie, Ethnobotanique

Les cônes de houblon sont utilisés presque exclusivement pour aromatiser la bière à laquelle ils donnent à la fois leur amertume et les propriétés bactériostatiques de leur résine qui inhibe le développement des bactéries de la fermentation lactique et limite les risques d'altération de la bière.

Mais pendant longtemps l'infusion de cônes a aussi servie à lutter contre la gale, le scorbut (sic), l'herpès, les parasitoses intestinales, les rhumatismes, les abcès... Même au delà de l'Atlantique, les amérindiens l'utilisaient aussi pour les mêmes usages médicaux.


Iconographie

Photos
Lup04.jpg Humulupu 3209.jpg

Dessins
Humulus lupulus.VI.A VI.jpg Humulus lupulus.K I.jpg Humulus lupulus.FDOS.jpg Humulus lupulus.FDA.jpg Humulus lupulus.FB 02.jpg Humulus lupulus 2.VI.A VI.jpg Humulus lupulus 2.FB 02.jpg


Linguistique

Noms et traductions

Houblon
Humulus lupulus L.


Etymologie

  • Houblon : du moyen néerlandais hoppe qui désigne les cônes du houblon ainsi que la bière aromatisée au houblon. (Provenant du Francique Humilo)
  • Humulus : du latin Humus (sol, terre) ou du francique Humilo (plante).
  • Lupulus : diminutif de lupus (loup en latin). On retrouve ce sens dans le nom 'Loup de terre' qui est donné au houblon. C'est une allusion à sa croissance rapide et envahissante qui étouffe souvent la végétation avoisinante.

Sémantique

Toponymes français en rapport avec la culture du houblon : La Houblonnerie, La Houblonière, Hombleux, Homblières, Houplines …

Sciences

Botanique

Description

Humulus lupulus L.- Famille des Cannabacées

À l'état sauvage dans les haies, les lisères des bois, le houblon est (sub)spontané en Europe tempérée, il a une préférence marquée pour les sols légers et frais. C'est une plante vivace grimpante à tiges volubiles (une liane) qui peuvent atteindre 7 à 10 mètres le long d'un fil, ce qui donne un aspect spectaculaire aux houblonnières. Seule la racine est persistante pendant l'hiver.

  • Tiges rugueuses, irritantes, à section carrée,
  • Feuilles opposées, à 3 à 5 lobes irréguliers, rappeuses,
  • Plante dioïque (fleurs mâles et femelles sur des pieds distincts)
  • Fleurs mâles groupées à l'aisselle des feuilles
  • Fleurs femelles en cônes (ou strobiles) à l'extrémité des jeunes rameaux, les écailles des cônes (les bractées) sont couvertes de poils et libèrent le lupulin (poudre jaunâtre qui aromatisent la bière)
  • Racines, c'est la seule partie de la plante présente en hiver.

Dioïque, on cultive exclusivement les pieds femelles, en détruisant les pieds mâles afin d'éviter la pollinisation et donc la maturation des fruits. Le fruit de la fleur femelle, le cône de houblon, contient une poudre jaunâtre : la lupuline amère et résineuse, qui accorde l'arôme à la bière, pendant la fabrication, et qui assure également sa conservation et sa clarification. Début septembre est le moment idéal pour la récolte des cônes. Ils sont couverts de glandes brillantes, vert jaune, gorgées de lupuline. La culture du houblon s'est étendue progressivement au cours des siècles à toute l'Europe, puis à l'Amérique du Nord, à l'Australie et à la Nouvelle Zélande.

Cultivars et variétés

  • Humulus lupulus cv " Aureus " : Houblon doré, mêmes usages que le houblon commun, mais décoratif avec son feuillage plus doré.

Propriétés médicinales

  • Apéritif
  • Stomatique, digestif
  • Antiseptique, antibactérien (humulone, lupulone)
  • sédatif léger, neurosédatif (méthylbuténol)
  • narcotique à hautes doses
  • anaphrodisiaque (Oestrogènes).

Composition chimique

  • Alcaloïdes ( goût amer)
  • Méthylbuténol (neurosédatif)
  • Oestrogènes (risque de troubles menstruels et d'hyperoestrogénie chez les hommes en cas de consommation abusive…)
  • Humulone (acide lupamarique), lupulone, acide lupulinique (principes amer)
  • Vitamines B
  • Résines & Tanins
  • 0,3 à 1 % d'huile essentielle (majorité de humulène et de sesquiterpènes divers)



Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices


<references />