Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Girofle

De Toildepices
Révision de 26 août 2012 à 15:47 par Eric schoenzetter (discussion | contributions) (Pour aller plus loin)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Cary07.jpg

Clou de Girofle - Syzygium aromaticum (L.) Merr. & L.M.Perry
Arom (Fl, Fe) ; Cond (Fl) ; Med (Fl) ; 

Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Les clous de girofle sont en réalité les boutons floraux séchés d'un arbre tropical; ceux-ci en forme de clous sont à l'origine du nom latin Clavus. Le terme clou de girofle est apparu en 1225. Son odeur rappelle l'œillet (d'où son nom en italien : Chiodo di garofano ie Clou d'œillet). On le retrouve dans le cinq parfums chinois, dans le pot au feu, etc.

En Indonésie et en Asie du sud-est, il entre à hauteur de 40% dans les cigarettes kretek, c'est la plus grosse consommation au monde.

Pratique

En cuisine

Recettes parfumées
Blancs de poulet au cidre et au SafranBlanquette de veauBoereworsCitrons confits au selCitrons verts aux giroflesCochinita PibilCola de MonoConfiture d'oignonsCouscousCurry d'agneauCurry de LeckchmonFeuilleté à la fourme et poireGateau de polenta aux épicesGlögg au rhumHypocrasLa compote d YseultMarinade pour gibierMloukhiyehNokulPain d'épicesPastille du SérailPoires pochéesPoisson à la citronnellePot-au-feuRiz aux épices indiennesSalade d'agrumes à la crème épicéeSoupe aux lentilles vertesThés aromatisésVin chaudVins aromatisés

Condiments et Mélanges d'épices
B'harBaharatBerbère éthiopienChar masalaChiliCitrons confits au selCitrons verts aux giroflesConfiture d'oignonsCurryCurry indonésienCurry à la mode de SingapourEpices pour le WatHerbes de ProvenceHoung-liuMarinade pour gibierMasala anglaisMasala d'Inde du NordMasala d'Inde du SudMasala de CeylanMasala du MaghrebMassale d AlepMélange AphroditeMélange pour grillades de Philadelphie à l ancienneMélange à la scappiNelkenPumpkin pie SpiceQuatre épicesQâlat daqqaRas el hanoutSel-épices


Choisir, Conserver

A la maison

  • Le girofle ferait fuir les fourmis...
  • un sachet de clous, dans l'armoire, rafraîchit et parfume le linge
  • Pomme d'ambre : orange ronde, la piquer de clous, sécher 3 - 4 semaines (attention aux moisissures), parfume la pièce où elle est. Au Moyen Age, elle était portée à la ceinture contre la peste.


Histoire et Ethnologie

Historique

Originaire des Moluques, le clou de girofle est connu des Chinois pour ses propriétés médicinales bien avant l'ère chrétienne, aux alentours du IIIème siècle avant JC. Vers 200 avant JC, les clous de girofle étaient importés de Java en Chine, à la cour de la dynastie Han (-206 à +220) pour que les courtisans se purifient l'haleine avant de voir l'empereur.


Certaines momies égyptiennes, ont été retrouvées avec un collier de clous de girofle. Un manuscrit grec de Dioscoride (en -1228) l'indique comme médecine. Il arrive dans l'Empire via les Phéniciens

Première trace occidentale en +334 : l'empereur romain Constantin le Grand offre à Saint Sylvestre, évêque de Rome, entre autres choses, 150 livres de clous de girofle.

Au VIième, Cosmas Indicopleustes indique que la girolfe, la soie, le santal proviennent de Chine via Ceylan. Ce qui est faux, il provient des îles moluques. Cela montre bien comment pendant longtemps, le secret des origines des épices a été gardé...

Dans une sépulture mérovingienne (France autour de +600), on a retrouvé une petite boîte en or contenant 2 clous de girofle comme seul trésor.


A la fin du Moyen Age, il est utilisé en Europe pour conserver les aliments.

Au XVième, Nicolo Conti, marchand vénitien, apprend que la girofle est produite aux îles Banda et transite par Java : enfin une information juste ! qui n'est pas sans conséquences : En 1511, découverte par les Portugais, les îles à girofle et muscade (les Moluques) furent vite confisquées aux autochtones, et les Portugais limitèrent la répartition des pieds de girofliers.

1521, première description sérieuse du giroflier par Pigafetta, lieutenant de Magellan. En 1605, prise des Moluques par les Hollandais qui appliquèrent la même politique : Culture uniquement sur les Moluques jusqu'au XVIIIème siècle où le contrôle sur la production était encore plus drastique pour maintenir artificiellement les prix. Pour ce faire,ils brûlaient tous les plants poussant hors des deux îles de Ternate et Tidore et ce au mépris des croyances locales qui respectaient cet arbre considéré comme sacré. De plus quiconque tentait de dérober une graine ou un plant était condamné à mort.

Brusque changement lors du vol et de la réussite d'acclimatation (1773) par Pierre Poivre, botaniste français, ce qui cassa le monopole hollandais.

Croyances, légendes et mythes

  • Coutumes des Moluques  : planter un giroflier à chaque naissance, la bonne croissance de l'arbre est signe de bonne augure pour l'enfant. celui-ci porte un collier de ses clous pour éloigner le mauvais sort.
  • Une coutume tunisienne veux que pour porter bonheur on offre à la mariée un collier ou un brasselet de clous de girofles. Faire tremper les clous de girofle jusqu'à ce qu'ils s'amollissent, les enfiler ensuite à l'aide d'une aiguille.
  • Une Pomme d'ambre à la ceinture servait à se protéger de la peste au Moyen-Age
  • Aphrodisiaque : en 1642, Anders Rydaholm ,herboriste suédois :" si un homme perd sa puissance virile, il doit cesser de boire de l'alcool pour le remplacer par du lait épicé au moyen de 5g de clous de girofle : cela le fortifiera et lui fera désirer à nouveau sa femme".
  • un autre témoignage nous dit : "Plusieurs pincées de poudre de girofle dans un bain attirent le feu de l'aura et favorisent l'attraction sur le sexe opposé"
  • Pour la fidélité : "Neuf clous de girofle dans un bain très chaud, neuf jours de suite et le conjoint volage revient au bercail"

Ethnologie, Ethnobotanique

  • en attendant d'aller chez le dentiste, la rage d'une dent peut être soulagée par un clou de girofle posée sur la dent endolorie (Dr Valnet - De l'aromathérapie)
  • Les femmes bèrbères le faisaient macéré dans de l'huile d'olive et s'en servaient de masque pour les cheveux.


Iconographie

Photos
Syzygium aromaticum clou.jpg Myristica+ Syzygium aromaticum.jpg Syzygium aromaticum53.jpg Syzygium aromaticum3.jpg Syzygium aromaticum 1.jpg Starr-090409-5713.jpg Cary07.jpg Syzyarom 5532.jpg Syzyarom 5503.jpg Syzyarom 5426.jpg Photos22.jpg P1110512.jpg GirofleIMG 3154.jpg

Dessins
Syzygium aromaticum.K II.jpg Syzygium aromaticum.IV.A IV.jpg Caryophyllus aromaticus.k 0.jpg


Linguistique

Noms et traductions

Giroflier, Clou de girofle
Syzygium aromaticum (L.) Merr. & L.M.Perry


Etymologie

  • Eugenia : en hommage à Eugène de Savoie-Carignan (1663-1736) humaniste et botaniste
  • Caryophyllata : du grec, karuo (noix/noyer) et phyllon (feuille)

Sciences

Botanique

Description et diagnose

Syzygium aromaticum - Famille des Myrtacées
(anciennement Eugenia Caryophyllata)

Syzygium aromaticum.K II.jpg

Arbre semper virens mesurant entre 8 et 15 mètres avec cime dense et coniforme dont chaque partie est pourvue de poches glandulaires qui synthétisent des essences.Tronc gris clair.

Inflorescences de type cymes bipares terminales trifurquées. La fleur jaune-crème complète et régulière (actinomorphe).Son réceptacle en forme de coupe et portant sur son bord les parties du périanthe est typique de cette espèce. Calice formé de quatre sépales charnus soudés à la base (calice de type gamosépale) rougissant avec le développement de la fleur. Nombreuses étamines réparties en quatre groupes. Anthères introrses. Ovaire infère adné et biloculaire. Style soudé et saillant. Allogamie (dispositif empêchant l'auto-fécondation). Floraison entre septembre et mars.

Feuillage persistant coriace vert luisant, qui dégage une effluve enivrante et sucrée. Feuilles opposées (typique des Myrtaceae).

Fruits aromatiques connus sous le nom d'"anthofles". Il s'agit de baies brun-violacé mesurant en moyenne 3cm et renfermant une graine exalbuminée.

Récolte 6 à 8 ans après la plantation et pour plus de 50 ans, réalisée à la main pour ne pas abîmer les branches. Les boutons sont récoltés à maturité juste avant l'épanouissement de la fleur. Chaque arbre produit environ 34 kg de clou de 13 à 19 mm de long. Ils sont ensuite égriffés (séparation du bouton du pédoncule qui est conservé pour extraire l'huile essentielle). Puis ils sont séchés au soleil pour passer d'une couleur brun roux à brun foncé.

Propriétés médicinales

  • Antiseptique, analgésique, anesthésiant
  • Très utilisé par les dentistes, contre la rage de dents
  • Stimulant, contre les troubles intestinaux
  • Antibactérien, antifongique, (contre colibacilli, streptococci, staphylococci, pneumococci) et antimyeoctique

ATTENTION L'huile essentielle de clou de Girofle a certes des propriétés thérapeutiques, mais elle présente également des effets indésirables. En application pure sur la peau et les muqueuses, l'huile essentielle est dermocaustique c'est-à-dire qu'elle provoque des irritations voire même des brûlures. Elle doit toujours être diluée dans une huile de base végétale (huile d'amande douce par exemple).

En usage interne, c'est-à-dire après absorption par voie orale, pure elle cause des brûlures internes, mais le plus important est que, adminitrée à fortes doses, elle est neurotoxique (tue les cellules nerveuses, les neurones en l'occurrence), pouvant provoquer des épilepsie voire la mort de l'individu.

Composition chimique

plus de 15% d'huile essentielle

  • 70 à 90% d'eugenol (antiseptique, antibactérien, antifongique)
  • 9 à 15% d'acétate d'eugenol
  • 5 à 12% de beta-caryophyllene
  • 2% d'acide oléanique
  • <1% copaene, alpha-humulène, caryophyllène oxyde (note aromatique importante)
  • traces de : Vanilline,furfural, methyl amyl ketone,

Economie et Commerce

Culture

Plante de croissance lente et difficile de culture. Multiplication essentiellement par graines. Celles-ci possèdent une faculté germinative très faible, mais germent très facilement si la graine est fraîche. Conserver les graines dans le fruit ou dans du papier absorbant humide. Dans ces conditions elles peuvent voyager deux semaines sans problèmes. Marcottage et boutures possibles en été.

Préférer un sol volcanique (mélange: pouzzolane-argile expansé concassé (selon moi ce qu'il y'a de mieux) possibilité d'ajouter du terreau,mais risque de pourriture plus important) acide ou neutre et semer à 20-25°C sans soleil directe (en serre, derrière une fenêtre,dans un aquarium sous néon). Garder le substrat humide. La germination met entre deux semaines et un mois. Rempoter dans un mélange volcanique et riche en matière organique, toutefois faire cela avec d'infinies précautions,voire éviter carrément, car le giroflier est très sensible au niveau racinaire (selon moi éviter de rempoter tant qu'une motte de plusieurs années ne s'est pas formée,afin d'éviter tout risque de perte d'agrégats autour du système racinaire).

Garder le substrat humide,faire attention aux courants d'air froids ou chaud. Apprécie chaleur,mais une fois bien enraciné dans son pot,peut supporter des 10°C sans problèmes.

Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices


<references />