Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Estragon

De Toildepices
Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

L'estragon est une herbe particulièrement appréciée dans la cuisine française : c'est l'une des fines herbes avec le persil, le cerfeuil, et la ciboulette, et parfois l'une des herbes de Provence (origan, sarriette, romarin, marjolaine, thym). Il est indispensable dans de nombreuses sauces : béarnaise, gribiche, tartare, ravigote, …


Pratique

En cuisine

Recettes parfumées
Cakes vertsChèvre aux épicesFilet de boeuf à l'estragonHaricots à la pommeLiqueur de BrocéliandeLiqueursMoulesSauce verte de FrankfortSauce à l'Estragon

Condiments et Mélanges d'épices
Fines herbesMare NostrumSauce verte de FrankfortSauce à l'Estragon

Choisir, Conserver

  • Il faut absolument l'utiliser frais (voire congelé), car il perd beaucoup de son parfum au séchage


Histoire et Ethnologie

Historique

Originaire des steppes de l'Asie centrale, l'estragon était déjà reconnu par Dioscoride comme l'herbe aux dragons, Grecs et Romains la croyaient efficace contre les morsures de serpents. En Inde, le jus d'estragon et de fenouil était une boisson réservée uniquement aux souverains. Avicenne nous indique dans son 'Canon de la médecine' que l'estragon était très utilisé par les peuples arabes contre les morsures de vipères, contre la peste et le choléra. A la fin du Moyen Age, l'estragon est introduit en Europe par les croisés pour une utilisation proche de celles décrites par Avicenne et Dioscoride ; mais sa galénique change : on préfère l'utiliser sous forme de liqueur… On le voit apparaître en France au XVIème siècle parmi les herbes cultivées par les moines ( sans aucune réticence, car c'est l'une des rares plantes aromatiques à laquelle on n'attribue pas de vertus excitantes ou aphrodisiaques !)


Ethnologie, Ethnobotanique

  • En Europe, il est traditionnellement utilisé pour calmer les rages de dents
  • En infusion, contre les insomnies


Iconographie

Photos
Art dra 9108b.jpg Drac01.jpg Artedrac 9064.jpg

Dessins
Artemisia dracunculus.III.A III.jpg


Linguistique

Noms et traductions

Estragon
Artemisia dracunculus L. [1753, Sp. Pl., éd. 1 : 849]


Etymologie

Son nom provient du latin dracunculus : 'petit dragon' déformé au fil des siècles et des langues.

Sciences

Botanique

Description et diagnose

Artemisia dracunculus- Famille des Astéracées

Plante vivace de 0.7 à 1.2 m de haut

Tiges raides & dressées

Feuilles allongées et très odorantes

Fleurs rares dans nos régions

Reproduction principalement par division des touffes

Pailler pour l'hiver, car il craint le gel

ATTENTION : il ne faut par le confondre avec A. dracunculoides ou estragon de Russie qui est plus robuste mais inodore et sans saveur ! (moins de 0.1% HE et de moindre qualité !)


Propriétés médicinales

  • stomatique, carminatif, apéritif, vermifuge
  • emménagogue
  • stimulant
  • diurétique
  • antifongique

Composition chimique

  • Coumarines (aesculétine)
  • Méthoxy coumarines (herniarine, scoparone, scopolétine)
  • Tanins & Flavanoides
  • 3% d'huile essentielle
    • 60% Estragol (méthyl chavicol)
    • 10% anéthole
    • jusqu'à 20% ocimène
    • 2% limonène
    • p-méthoxy cinnamique aldéhyde, phellandrène, alpha et beta-pinène, camphène, myrcène, menthol, eugénol, anisole


Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices


<references />