Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Radhuni

De Toildepices

Radhuni - Trachyspermum roxburghianum (DC.) Craib.
Cond (Gr, Fe) ; Med (Gr) ; 

Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Cultivée dans toute l'Inde et l'Asie du sud-est, elle est aussi présente jusqu'à Amboine et aux Philippines. Comme souvent chez les apiacées, graines et feuilles forment des condiments.

C'est une proche cousine de l'ajowan et dans une moindre mesure du cumin.

Condimentaire, elle est aussi utilisée comme médicinale. Son odeur est tellement puissante que ces fruits servent parfois pour protéger les stock de riz des parasites et à tenir les mouches éloignées.

Sa culture est quasiment faite que à toute petite échelle et pour la consommation locale.

Sommaire

Pratique

En cuisine

Les feuilles sont utilisées comme celles du persil. Leur gout très puissant rappelle le céleri. Souvent consommées pour parfumer le riz, elles servent aussi à réaliser des infusions, en particulier au Vietnam sous le nom de cây hoi kham ou hoa khôm.

Les fruits eux aussi sont sur des notes de céleri, légèrement amers, aromatiques et engourdissants. Ils entrent dans les currys d'inde ainsi que parfois dans le panch phoron du bengale (au coté du cumin, fenugrec, fenouil et nigelle). Il se retrouve aussi naturellement dans les pickles et chutney.


Recettes parfumées
 pas de recettes disponibles

Condiments et Mélanges d'épices
 pas de recettes disponibles


Iconographie

Photos
pas d'images disponibles

Dessins
pas d'images disponibles

Histoire et Ethnologie

Historique

L'origine du radhuni n'est pas connue. Néanmoins, il semble probable qu'il est une origine Indienne (cf Science/botanique).

D'où elle a certainement diffusée dans l'Asie du Sud-Est.

Cette épice semble perdre du terrain à Java.

Linguistique

Noms et traductions

Ajamoda, Radhuni
Trachyspermum roxburghianum (DC.) Craib.
  • Aceh : renggireng
  • Anglais : Surage, Ajmud. Radhuni, wild celery
  • Français : Ajamoda, Radhuni
  • Hindi : अजमोद, Ajmod
  • Javanais : pletikapu
  • Latin botanique : Trachyspermum roxburghianum (DC.) Craib., Trachyspermum involucratum Marie, Trachyspermum involucratum (Royle) H. Wolff (1927), Ptychotis roxburghiana DC. (1830), Carum roxburghianum (DC.) Benth. (1867), Athamantha roxburghianum (Benth.) Wall.
  • Sundanais : surage
  • Tamoul : Ashamtagam
  • Thailandais : phalchi-lom
  • Unani : Karafs-e-Hindi
  • Vietnamien : hoa khồm
Parfois nommé à tord ajmud qui désigne plutot Trachyspermum leptophyllum.


Sciences

Botanique

Trachyspermum roxburghianum (DC.) Craib.

Famille des Apiacées

Description

Plante annuelle, aromatique de 15 à 90 cm de haut.(2n=20 rarement 40, 42 ou 44)

Tige striée, quasiment glabre, et fortement ramifiée.

Feuilles alternes, composée avec un pétiole embrassant de quelques centimètres. Limbe de 3 à 8 cm par 1 à 4 cm, découpé (2 à 3 fois pennée). Les folioles sont linéaires, large de quelques millimètres, filiformes pour les feuilles les plus hautes.

Ombelle composée (2 à 9 rayons principaux), régulière, terminale ou axiale. Bractées des involucres (linéaires lancéolées) et involucelles (filiformes et ciliées) présentes.

Calice réduit à 5 dents. 5 pétales verdâtres, hirsutes, obcordates avec la pointe recourbé.

Fruit typique des apiacées : un méricarpe. Ovoide, légèrement comprimé latéralement, environ 2mm, densément couvert de petit poils blancs et raides. Se scinde facilement en deux. 5 côtes principales séparées par trois canaux secréteurs.


D'après PROSEA, l'ancêtre sauvage le plus probable est Trachyspermum stictocarpum (C.B. Clarke) H. Wolff qui est commun en Inde. D'aspect similaire à T. roxburghianum, ces fruits sont néamoins plus petits.

Propriétés médicinales

  • Stimulant (hyperactivité du systeme nervux central chez la souris)
  • Antibiotique (contre amibes)
  • Spasmolitique
  • Cardiotonique
  • Diurétique, hypotenseur.

Composition chimique

Semences

  • Coumarines : bergaptene, 7-methoxy-6-methyl coumarin et umbelliferone.
  • Beta-sitosterol
  • 1 à 5% Huile essentielle


Huile essentielle des semences

De couleur jaune-vert

  • Chemiotype 'limonène'
    • 35 - 47% d-limonene
    • 3-20% alpha-terpinene
    • 13,6% piperitone
    • 5-12% terpineol
    • Sabinène, Z-ligustilide, gamma-terpinène, alpha-thujène, terpinolène, para-cymène, beta-caryophyllene, linalool, thymol
  • Chemiotype 'bengladesh' (J.Sci.Res. 1(1), 160-163 (2009) )
    • 40% 2-methyl-5-(1-methylethenyl)-2-cyclohexen-1-one
    • 19% apiol
    • 17% limonene
    • 12% myristicin
    • 8% dihydrocarvone
    • 1,5% eugenol
  • Chemiotype 'linalool'
    • linalool, bornyl acetate, a terpineol, camphre, carvacrol, thymol


Huile essentielle des feuilles

( J.Sci.Res. 1(1), 160-163 (2009) - bengladesh ) moins d'un pour cent de la feuille.

  • 20% apiol
  • 17% dihydro-5-pentyl-2(3H)-furanone
  • 10% 4-methoxy-6-(2-propenyl)-1,3-benzodioxole
  • ~6% citronellol, 4-isopropyl-1,6 dimethyl-1,2,3,4,4a,7,8,8a-octahydro-1-napthalenol et geraniol
  • ~5% 1-methyl-5-methylene-8-(1-methyylethyl)-1,6-cyclodecadiene
  • ~3% patchuli alcohol, 1-methoxy-4-(1-propenyl) benzene et 1-ethenyl-1-methyl-2,4-bis(1-methylethenyl)-, [1s-(1.alpha.,2 beta., 4.beta.)]- cyclohexane

Economie et Commerce

Commerce internationnal - Import export

Le radhudi est principalement cultivé en Inde pour commerce local. Dans une moindre mesure, il est aussi présent dans l'Asie du Sud-Est et au Sri lanka. Il n'y a pas d'exportation notable.

Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices

Outils personnels