Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Petit galanga

De Toildepices

Petit galanga - Alpinia officinarum Hance
Cond (Rhiz) ; Med (Rhiz) ; 

Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Originaire de Chine, le petit galanga se présente sous une forme proche du grand galanga (Alpinia galanga) mais n'excède pas 1 mètre de haut. Son rhizome est plus fibreux et plus sombre que celui du grand. Il a aussi un goût, une odeur plus marqués plus âpres qui rappelle le gingembre, la cardamome, l'eucalyptus. Ces caractères plus brutaux font qu'il est plutôt utilisé comme plante médicinale en Europe mais en Asie, les deux galanga sont souvent utilisés indistinctement...


Bien que actuellement rare en Europe, il y a connu son heure de gloire. Et il fait toujours des adeptes dans les pays baltes, scandinaves et slaves. En particulier il aromatise la kvas russe, bière à base de pain qui peut aussi être parfumée à la mélisse.


Il est principalement cultivé et exporté d'Asie (Chine, Thaïlande, Indonésie…). En chine il a toujours une bonne place dans la pharmacopée traditionnelle. Et les cuisines d'Indonésie de Malaisie et d'Asie du Sud-Est en sont friandes avec viandes, poissons, légumes mais aussi en salade et dans certains mets sucrés. On le retrouve en particulier dans le nasi goreng, plat de riz indonésien…



Sommaire

Pratique

En cuisine

Recettes parfumées
 pas de recettes disponibles

Condiments et Mélanges d'épices
 pas de recettes disponibles

Choisir, Conserver

  • préférez le rhizome frais plus parfumé
  • stockez au frigo dans une enceinte close



Histoire et Ethnologie

Historique

Cette épice dont la plante provient fort probablement de Chine, y est utilisée de longue date, depuis l'antiquité, comme une épice et une médicinale.

Déjà Plutarque (46-119) le mentionne, mais il est difficile de dire s'il s'agit de la même plante ou d'un rhizome local…

Au IXe siècle, elle apparaît en Europe dans une liste d'épices du monastère de Corbie.

Au Xe, Avicenne (980-1037) loue ces vertus thérapeutique. Et durant le moyen-age elle rallie l'Europe centrale.

Au XIIe, Hildegarde de Bingen la conseille contre les problèmes intestinaux et d'estomac.


C'est au XVe que cette épice/médicinale atteint son apogée. On la trouve dans le fameux 'ménagier de Paris' ainsi que dans une grande partie des listes commerciales anglaises de l'époque.

Au XVIe-XVIIe siècle, elle est importée en Europe centrale via la Russie.


1870, grâce au botaniste anglais H.F.Hance (1827-1886), la plante est révélée à l'Europe cela quasiment un millénaire après l'arrivée de l'épice.

Au début du siècle, d'après le Traité de Matière médicale (1906) de Louis Planchet, seul le petit galanga (Alpinia officinarum) est encore connu en Europe pour son rôle dans la pharmacopée. Au contraire, de nos jours, c'est le grand galanga que l'on trouve assez facilement frais dans les épiceries asiatiques pour servir d'épice…


Iconographie

Photos
pas d'images disponibles

Dessins
Alpinia officinarum.K II.jpg


Linguistique

Noms et traductions

Petit galanga
Alpinia officinarum Hance

Etymologie

Le Hainan étant la patrie du galanga (cf. Wikipedia russe), on peut penser que le nom originel était en cantonais, soit lèuhng gēung (=excellent gingembre), ou en vietnamien, soit Một loại gừng (= m. à m. une sorte gingembre). Il est passé directement en chinois par simple traduction du cantonnais : liáng jiang.


De là, il suit deux chemins en parallèle. Dans un premier temps , dans les langues indonésiennes et alentour sous une forme langk(a)was ( tagalog langkawas ; malais Langkwas, lengkuas, lenkuas ; indonésien lankuas, lengkuas ; bikol langkuas ). Par les Companies de Indes, le nom arrive en Europe ( anglais languas ; néerlandais lengoewas ; latin botanique languas, linguas ; slovène langvas (sic) ).


Dans un deuxième temps, il passe dans les langues de l'Inde sous une forme kulanja(m/n) ( sanskrit kulanja ; indi kulinjan ; ourdou kulanjam ; bengali kulinjan ; gujarati kolinjan ; marathi koshtkulinjan ). Il passe en Europe par l'arabe khôdenjal sous les forme galangal ou garengal ( hongrois galanga ; portugais galanga ; italien galanga ; ancien français garigal, garingal ; français galanga ; castillan galang, galanga, garengal ; latin botanique galanga ; grec Γαλάγκη ; anglais galanga, galangal, galangale ; allemand Galanga ; tchèque galangal ; serbo-croato-bosniaque galanga ; russe Галангал ; polonais galanga ) et kalgan ( russe Галгант, Калган ; serbo-croato-bosniaque : galgant, kalgan ; slovaque galgán ; tchèque galgán, kalgán ; allemand Galgant ; néerlandais galgant, galigaan ; estonien kalgan ). Il repart alors vers l'Asie ( japonais garanga ; coréen kallengal ; turc galanga ; hébreu galangal ).


Le nom du galanga est souvent accompagné d'adjectifs (grand, bon, ...), d'un mot désignant son origine géographique (Thailande, Siam, Laos, Java ...) voire même ne s'appelle plus que Laos.

Le galanga peut aussi être désigné par le nom d'une plante proche ( gingembre, souchet, petit galanga ) accompagné d'adjectifs (grand, sec, long, odorant, thailandais, de la montagne ...).

On trouve également parfois "racine de galanga", ce nom ne désignant sûrement que l'épice.

Sciences

Botanique

Description et diagnose

Alpinia officinarum.K II.jpg

Alpinia officinarum Hance. - Famille des Zingibéracées

Plante vivace très proche du grand galanga - Alpinia galanga - sauf qu'elle n'atteint que 1m de haut.

Un autre point de différence avec le grand galanga est son rhizome ramifié brun foncé à noir et au goût plus piquant, 1 à 2 cm de diamètre et jusqu'à 1 mètre de long.

Feuilles distique, alterne, au limbe linéaire à lancéolé, jusqu'à 30cm de long

Les fleurs blanches rayées de rouge sont portées en racémes au bout de tiges pouvant faire 1.5m. Elles donnent des fruits rouges, quasi-sphérique.


Le petit galanga est propagé par des fragments de rhizomes, ils sont récoltés après 4 à 5 ans.


Propriétés médicinales

  • stimulant des secrétions gastriques, stomatique
  • Carminatif
  • fongicide

Composition chimique

  • Amidon (20 à 25%)

Huile essentielle (0.5-1.5%)

  • <50% 1,8-Cineole
  • a et b pinène, myrcène, sabinène
  • traces de eugénol, chavicol, 1'-acetatoxychavicol acétate

= Principes piquants

  • Gingerols
  • Diarylheptanoids
    • Galangol ou alpinol
    • Diarylheptan-3-one
    • Diarylheptan-3,5-dione
    • Diarylheptan-3-ol-5-one
    • Diarylheptan-4-en-3-one
    • Diarylheptan-1-en-3-one
    • Diarylheptan-3-hydroxymethyl-5-one
  • Flavonoides
    • Quercetin-3-methyl-ether
    • Isorhamnetin
    • Kämpferide (3,5,7-trihydroxy-4'-methoxyflavone)
    • Galangine (3,5,7-trihydroxyflavone)
    • Galangine-3-methylether


Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices



<references />

Outils personnels