Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Myrte

De Toildepices
Myrtcomm 0816.jpg

Myrte - Myrtus communis L.
Cond (Fr, Fe) ; Med (Fr, Fe) ; 

Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome

Le myrte pousse communément dans les maquis du sud de la France et de toute la région méditerranéenne. Il est l'arbuste typique du maquis corse où il exhale ses parfums si caractéristiques d'encens et de miel, lorsqu'il est en fleurs. C 'est un arbuste très décoratif à odeur agreste et camphrée.


Utilisé dans tout le bassin méditerranéen & dans le Maghreb pour comme médecine traditionnelle.

Les baies séchées ont été utilisées comme épice pendant de longs siècles malgré leur grande astringence. Aujourd'hui elles servent à fabriquer des confitures et à parfumer des liqueurs, telle la délicieuse " myrte " de Corse.

Autrefois, l'huile essentielle de myrte servait à préparer " l'eau d'ange " (distillat des feuilles & fruits), qui avait le pouvoir de rendre aux personnes âgées la fraîcheur et le coloris de leur jeunesse.


Il est toujours possible d'utiliser en cuisine les baies comme le genièvre, les feuilles sèches parfumes agréablement un rôti ou de l'agneau, les gibier, les jeunes pousse en salades, les boutons floraux comme les clous de girofle, les fruits en confitures…

Sommaire

Pratique

En cuisine

Recettes parfumées
Liqueurs

Condiments et Mélanges d'épices
 pas de recettes disponibles

  • Les brindilles de myrte fraîchement coupées et jetées sur les braises parfument agréablement les grillades d'agneau ou de mouton.
  • Les feuilles fraîches sont utilisées pour aromatiser les viandes grasses, le porc par exemple.



Histoire et Ethnologie

Historique

Originaire du bassin méditerranéen (Maroc, Tunisie, Balkans ?), le myrte était un arbre sacré chez les Romains. Du fait de son parfum exquis, le myrte était consacré à Vénus. Ils confectionnaient avec ses rameaux les couronnes des triomphateurs. Le bois et le feuillage étaient brûlés comme encens. Les baies séchées, à la saveur brûlante, étaient écrasées et servaient de substitut au poivre qui était réservé aux plus riches.

Sous quel titre, ô César, faudra t'il qu'on t'implore ?

Veux-tu, le front paré du myrte maternel,

remplacer Jupiter sur son trône éternel ?
Virgile - Géortiques I, 24-30

les médecin de l'antiquité (Théophraste, Dioscoride, Pline) lui reconnaissent de nombreuses applications médicale. Tombé dans l'oubli au début du Moyen Age, il revient en Europe par la méditerranée. Au XIX° il est utilisé contre diarrhées, leucorrhées, hémorragies, problèmes estomacs…

Croyances, légendes et mythes

  • Adam tomba du paradis avec trois choses : le myrte, la première des fleurs aux douces odeurs du monde; un épi de blé, la première de toutes les nourritures en ce monde ; les dattes, les premiers fruits de ce monde
  • Dans la mythologie grec, le myrte est consacré à Vénus (déesse de l'amour) car il possède la vertu de faire naître l'amour et de l'entretenir. Vénus aurait métamorphosé Myrrhé, l'une de ses prêtresses, en un arbrisseau le myrte pour la soustraire à un admirateur un peu trop pressant… Vénus en portait une couronne lorsque Paris lui offrit la pomme d'or. Etc…

Depuis, le myrte est le symbole de l'amour, de la beauté et de la chasteté. Dans certains pays méditerranéens, le myrte était autrefois toujours présent dans les guirlandes et les bouquets des mariées.

Dans le même ordre d'idée : une très ancienne tradition veut que les invités d'une noce portent à leur vêtement un rameau de myrte, entouré d'un ruban blanc et que la mariée soit également couronnée de myrte.

L'indifférence pour la menthe et pour le myrte est un signe d'impuissance et de mort

Iconographie

Photos
Myrtus communis 10.jpg Myrtus communis441.jpg Myrtcomm 0816.jpg

Dessins
Myrtus communis.FDOS.jpg


Linguistique

Noms et traductions

Myrte
Myrtus communis L.


Etymologie

  • Myrte, Myrtus : transcription directe du nom grec de cet arbuste.
  • Communis : commun


Sciences

Botanique

Description et diagnose

Myrtus communis L.- Famille des Myrtacées

C'est un arbuste à feuillage persistant et parfumé, de 1 à 3 mètres de hauteur, portant de petites feuilles ovales-lancéolées, opposées vert clair : au froissement, les feuilles dégagent une odeur d'encens.

Ses petites (2-3 cm) fleurs blanches très parfumées, aux nombreuses étamines, donnent des baies ovoïdes d'un noir bleuâtre.

Propriétés médicinales

  • bon pour la peau,
  • efficace contre mauvaise haleine (depuis la Grèce antique, et encore aujourd'hui au Maroc,…)
  • les feuilles sont : Antiseptique, astringente (en décoction contre contusions, hémorroïdes & gingivites)
  • l'huile essentielle est un antiseptique des voies aériennes


Composition chimique

Feuilles

  • 14% de tannin
  • flavonoides (myricetol) vmyrtucommulones A & B (anti biotique)
  • Vitamine C
  • 0.8% d'huile essentielle ( principalement du Myrtol )

Fruits

  • Acide Citrique, malique
  • 81mg/100g Calcium
  • 27mg/100g Phosphore
  • 0.7mg/100g Fer
  • 36mg/100g Vitamine C
  • Huile essentielle
    • chemotype n°1 : 45% 1,8-cineole ; 25% alpha pinène
    • chemotype n°2 : 45% 1,8-cineole ; 20% acétate de myrtényl



Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices


<references />

Outils personnels