Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Epices

De Toildepices

Pour de nombreuses personnes, la notion d'épice est intimement liée aux notions d'exotisme. Cela nous vient de la Grèce antique, des orgies romaines, de l'obscurantisme du Moyen-Âge et tout cela est renforcé par les courses aux épices du XVIe au XIXe siècle. A ces époques, les seules épices d'intérêt étaient les plus rares, les plus puissantes et les plus chères. Ce qui a jeté dans l'oubli nos épices locales (reléguées dans les bas-fonds de la société - facilement accessibles, donc tout juste bonnes pour ceux qui n'ont rien). De ce lourd héritage, nous avons associé les épices à 'rare', 'cher', 'exotique' et 'sec' (en effet pendant longtemps les transports par caravane ou en bateau n'autorisaient pas l'importation de plantes fraîches, les épices sèches étaiant les seules à atteindre l'Europe). Tout cela est révolu !

>>> Pour voir la liste complète des 'Épice' présents sur Toil'd'épices



Etymologie

Du latin species : espèces, denrées, puis, réservé aux aromates, apparaît au XIIe siècle. Le latin species signifie à la base "aspect" et dérive de la racine proto-indoeuropéenne *spek- "observer".

Définition

Substance végétale [ou issue d'un règne proche comme les champignons ou les algues], ayant un goût ou une odeur prononcée, et qui est utilisé pour relever la saveur des aliments.

ou encore en deux mots : aromate condimentaire

Remarque : Il me semble important, bien qu'aucune source analysée n'y fasse allusion, de dire que les épices et les condiments sont toujours utilisés en petite quantité et n'apportent pas (ou très peu) de nutriments énergétiques (glucides, lipides) ou structurels (protéines, lipides) au plat.

Exemples d'épices


Bien que certaines épices gagnent à être séchées (comme le safran), de nombreuses autres ont un parfum plus riche à l'état frais (gingembre). Pour ce qui est de la rareté ou du prix des épices, les moyens de communication et de production modernes ont largement contribué à les réduire, sauf pour quelques épices qui demandent beaucoup de main d'œuvre et de manipulations délicates (safran, vanille). Actuellement, la rareté provient du fait que les gens les plus avertis sont à la recherche de grands crus (thé, poivre, cardamome…) ou d'épices qui ne sont pas encore dans les grands circuits commerciaux (comme la fève tonka).


Commentaires sur Facebook


Outils personnels