Toil'd'épices, pour tout savoir sur les épices, condiments et herbes aromatiques

Corète

De Toildepices

Corète - Corchorus olitorius L.
Alim (Fe) ; Cond (Fe) ; Mat (Ti) ; Med (Fe, Gr, Ti) ; 

Alimentaire, Aromatique, Colorant, Cosmetique, Condimentaire, Culturel, Industriel, Matériaux, Medicinal, Ornemental
Bois, Bulbe, Ecorce, Feuille, Fleur, Fruit, Graine, Tige, Racine, Resine, Rhizome


Très connue en Egypte et dans l'ensemble du Moyen-orient et du Maghreb, la mlukhiya est à la base de plats typiques de ces régions auxquels elle confère leur goût particulier. Les feuilles de la corète sont consommées à la façon des épinards, sur place on les trouvent fraîches mais en Europe seul la poudre ou les conserves sont disponibles…

Légume feuille important du Moyen-Orient à l'Afrique tropicale, la corète est aussi présente en Asie. Mais elle y est surtout utilisé comme source de fibres de jute.

Attention à ne pas confondre avec la mlûkhiya marocaine qui est le gombo ou okra (Hibiscus esculens). Les sauces obtenu a base de corète ou de ce légume ont le même gluant dû aux mucilages.


Sommaire

Pratique

En cuisine

La corète potagère est surtout connue pour le plat royal égyptien ; le Mloukhiyeh (mlouk=rois)

Ce plat est l'exemple même de la préparation légendaire, transmis comme patrimoine culinaire certes, mais surtout comme symbole d'une linéarité, d'un continuum historique et social.

Il est donc long et compliqué car réservé à certains moments privilégiés. Il vous faut faire, en premier lieu, du mouton au plateau et, pour cela, il faut préparer de la pâte à kebbe (kebbe neyeh) !!!

La légende veut qu'il y a fort longtemps un roy était invité dans une ville chez des notables. Ces derniers avaient, bien sûr, préparé un somptueux buffet composé de soupe de corète, de poulet et d'agneau au bouillon, de " mouton au plateau " et de riz. Quand le roy se présenta, il leur annonça qu'il ne pourrait rester longtemps et honorer leur repas. La maîtresse de maison résolut le problème en réunissant tous les ingrédients en un seul plat !

Au Liban la corète ou mouloukhieh, sert surtout à faire une soupe qui est en fait un repas convivial entre amis ou en famille : de la corète dans un consommé de cuisson de deux viandes : Poulet et Jarret (au choix mouton ou veau), des oignons, de l'ail, de la coriandre sel et poivre. La viande est présenté sur du riz. On sert à part deux sortes d'oignons, un avec du citron l'autre du vinaigre. C'est un plat délicieux facile à préparer mais un peu long à faire. Il peut se préparer en grande partie la veille.

la corète potagère ou milhouriyé se retrouve aussi dans la cuisine syrienne cuit en famille avec du poulet et du riz.

Recettes parfumées
MloukhiyehMouloukhia

Condiments et Mélanges d'épices
 pas de recettes disponibles

Choisir, Conserver

A la maison

Au jardin

Transmettre et enseigner

Je séjourne souvent à Tozeur, Tunisie, et partage souvent le repas des habitants ; intriguée par cette sauce verte dans laquelle mijotent du dromadaire ou de l'agneau, surnommée "melhoukia", j'ai appris qu'il s'agissait de "corette". D'après ce qui m'a été dit les cuisinières tunisiennes récoltent cette plante dans les oasis dans la zone Tozeur-Sfax ; elles la font sêcher puis la réduisent en poudre fine ; chaque famille en possède une grande boite en fer bien remplie. La cuisson de la sauce est longue ; elle requière beaucoup d'huile, de la poudre de laurier et des oignons entre-autre... La première fois le goût surprenant n'est pas du tout apprécié... puis on s'habitue, et on finit par vraiment apprécier ! Si vous vous rendez en Tunisie, dépassez votre répulsion devant l'aspect et l'odeur et la "corette" vous apprivoisera ! Bon voyage et bon appétit !
Témoignage de Eptisem, visiteur de Toil'd'épices


Histoire et Ethnologie

Historique

cultivé de longue date en Asie comme en Afrique, son origine se perd dans la nuit des temps.

En France elle exista longtemps jusqu'au environ du XVIIIe.


Croyances, légendes et mythes

Ethnologie, Ethnobotanique

  • Kenya : tranches de racines sèches contre les maux de dents
  • Congo : feuilles contre troubles cardiaques, racines de tonique
  • Tanzanie : infusion de feuilles comme laxatif
  • Nigeria : graines comme purgatif et fébrifuge
  • Sénégal : cardiotonique (graines), purgatif (tiges)


Iconographie

Photos
Molokheya hi res.JPG Corchorus olitorius L.jpg

Dessins
Corchorus olitorius.jpg

Linguistique

Noms et traductions

Corète
Corchorus olitorius L.


Sciences

Botanique

Description

Corchorus olitorus L. - Famille des Malvacées

Plante érigée,herbacée annuelle, jusqu'à 2 à 4 m de haut, fortement ramifiée.

Tiges rouges, fibreuses

Feuilles lancéolées de 20cm, non amères et comestibles

Fleurs discrètes (6-15mm) jaunes placées aux nœuds des tiges

Fruits : capsules de 5-10 cm par 3-8mm gris-noir à verdâtre à 5 valves, contenant nombreuses graines toxiques et anguleuses. La capsule se finit par un bec long de 5 à 7 mm

Propriétés médicinales

Composition chimique

  • 4.5% protéines
  • 0.3% lipides v12.4% glucides (dont un polysaccharide mucilagineux composé de 65 % Acide uronique, rhamnose/galactose/glucose/acide galacturonique/acide glucuronique (1,0/0,2/0,2/0,9/1,7) et 3.7% de groupe acétyles )
  • 2% fibres
  • Minéraux
    • 360 ppm Calcium
    • 122 ppm Phosphore
    • 7.2 ppm Fer
  • Vitamines et associés
    • 6.4 ppm ß-carotène
    • 0.15 ppm thiamine
    • 0.53 ppm riboflavine
    • 1.2 ppm niacine
    • 80 ppm acide ascorbique
    • acide 5-cafféoylquinique


Pour aller plus loin

Commentaires sur Facebook

Discussions sur le forum de Toil'd'Épices


<references />

Outils personnels